Nos brochures

Les actions de
L'atelier des droits sociaux Asbl
sont soutenues par
Actiris,
la Fédération Wallonie-Bruxelles,
la Région de Bruxelles-Capitale et
la Commission communautaire française.

L'aide sociale

Lien vers une présentation du service aide sociale et des matières juridiques traitées par celui-ci.

Le droit du bail

Lien vers une présentation du service droit du bail et des matières juridiques traitées par celui-ci.

L'emploi/sécurité sociale

Lien vers une présentation du service emploi/sécurité sociale et des matières juridiques traitées par celui-ci.

Info S@nté... les nouvelles

Vous l’aurez constaté l’Info S@nté n’a plus été publié depuis quelques mois.

Non pas que nous souhaitions cesser sa publication… que du contraire…

La défense des droits fondamentaux passe notamment par la connaissance de ceux-ci.

C’est forcés et contraints que nous avons dû arrêter une partie de nos activités et ce, suite à une décision ministérielle unilatérale, prise officieusement au mois de mai 2017 et par courrier officiel le 23 octobre 2017, de réduire de moitié le subside qui permettait de mener diverses actions en matière d’accès à la santé.

Il est vrai que nous ne sommes pas les seuls.

Que ce soit sur le plan collectif ou individuel, la redistribution et la solidarité ne sont plus à l’ordre du jour.

À force d’agiter le pavillon de la réduction d’impôts et des cotisations de sécurité sociale, les caisses se vident d’un côté pour remplir celles d’une minorité de privilégiés.

Tous les discours et les décisions des dirigeants européens vont dans ce sens : flexi-jobs et sanctions accrues pour les chômeurs par le gouvernement Michel, ordonnances pour déréglementer le code du travail par Macron, des pensionnés précarisés obligés de travailler en Allemagne !

Les actions collectives menées par diverses associations sont de plus en plus visées par des mesures drastiques de réduction de subsides et ce, au moyen d’évaluations boutiquières.

Mais notre volonté est de ne pas nous laisser faire et de combattre pied à pied.

Car si, faute de subventions, nous avons dû arrêter tout le travail de rédaction, de publication et de diffusion de l’ Info S@nté, cela n’empêche pas l’association d’accomplir toutes les tâches et missions, en ce compris, l’analyse de mesures sociales qui desservent  la vie du citoyen, et plus particulièrement celle des citoyens les plus faibles.

En attendant le soutien indispensable de nos actions en 2018 par la Ministre membre du collège chargée de la Santé de la COCOF, nous avons décidé de reprendre la publication de l’ Info S@nté.

 

Carine Vandevelde